François Azambourg / De l'air, du vent, du souffle

Exposition De l'air, du vent, du souffle de François Azambourg, du 3 au 24 septembre 2022. Vernissage le 9 septembre de 15h à 21h. 

Pour plus d'informations, contactez-nous

Du 3 au 24 septembre 2022, la Galerie 8+4 présente un ensemble de créations originales et inédites du designer François Azambourg sur le thème de l’air, du souffle et du vent.

Le travail de François Azambourg est traversé par la question de la légèreté. Pour lui, l’air est un matériau en tant que tel, mais un matériau rarement exploité par les créateurs du design. Lorsque que le designer mentionne l’idée de légèreté, il ne s’agit pas uniquement d’une réalité physique mais aussi des protocoles qu’il aime mettre en place. La légèreté du geste et de la pensée, et de la mise en œuvre, comme par exemple avec le verre, on prend de la pâte en fusion et on souffle. Travailler sur l’air, le vent, la pression, est pour François Azambourg une prise de position. Il aime à rappeler que l’air ne pèse qu’1,2 g au litre. Une légèreté qui motive et relie tous ces travaux. Un ensemble de pièces soufflées en verre, de dessins-volants et de mobiles à hélices sont à découvrir à la galerie durant l’exposition.

Vernissage le 9 septembre de 15h à 21h en partenariat avec Paris Design Week

François Azambourg explore le potentiel expressif des procédés de fabrication et de mise en forme des matériaux, qu'ils soient industriels ou artisanaux, novateurs ou traditionnels. Issu d’une formation en électrotechnique puis aux Beaux-Arts et à l’ENSAAMA Olivier de Serres, le designer engage sa pratique dans des situations de recherche et consacre son travail à l’alliance des techniques et de l’art, propre aux arts appliqués, dans un souci constant d’économie de moyens et de légèreté.

François Azambourg collabore avec les Amis du Centre Pompidou, AA New Design, l’Atelier d’Exercices, Bernard Chauveau Édition, Cappellini, Chevalier, Cinna, CIAV (Centre international d’art verrier), Domeau & Pérès, Domestic, Earth Republic Japan, Hermès, Hermès petit h, galerie kreo, Lancôme, Lignes de Démarcation, Ligne Roset, galerie MiniMasterepiece, Moustache, Oxyo, Poltrona Frau, manufacture de Sèvres, Saint-Luc (DCS), Toulemonde Bochart, Louis Vuitton.

Il est notamment lauréat de la villa Kujoyama en 2015, du Grand Prix du Design de Paris en 2004 ou de la villa Médicis hors-les-murs en 2003. Son travail a fait l'objet de nombreuses expositions, notamment à la Festhalle Francfort, au Salon du mobilier de Milan, Wanted Design de New York, Design Week de Tokyo, Maison&Objet, Designer's Days, musée des Arts décoratifs, villa Noailles, Palais de Tokyo ou encore au Centre Pompidou. Ses créations ont intégré les collections du FNAC, du musée des Arts décoratifs de Paris et du Centre Pompidou. François Azambourg enseigne depuis 2004 à l'ENSCI – les Ateliers.

Azambourg (François)


Lauréat de la villa Médicis hors les murs en 2003, du Grand Prix du Design de Paris 2004, trois fois lauréat du concours Top Plastique, du concours du musée des Arts décoratifs, Azambourg consacre son travail à l’alliance des techniques et de l’art propre aux arts appliqués. En 1986 il conçoit un nouveau saxophone qu’il développera dix ans durant avec Selmer et l’IRCAM, devient lauréat de la Fondation de France, de la fondation de la Vocation et de la Direction de la musique et de la danse. En 1994, lauréat du concours CTBA, il dépose un brevet sur les sandwichs souples, invente des matériaux. De 1999 à 2003, ses travaux sont exposés au VIA. Il obtient une carte blanche VIA en 2005 sur le thème de la « métaphore du nid d’abeille ». Il développe une recherche sur les luminaires en fibre optique pour les Designer’s days en 2002, pour Roset, et réalise un lustre monumental de 18 mètres pour les Galeries Lafayette en 2006. Édité par Hermes, Cappellini, Domeau & Pérès, Roset, Domestic, Poltrona Frau et CIAV Meisenthal, François Azambourg travaille régulièrement au Japon avec des industriels du recyclage du plastique et effectue des recherches sur le kakishibu (jus de kaki fermenté que les japonais utilisent pour protéger meubles et charpentes). Il est nommé créateur de l’année 2009 au Salon du meuble de Paris où il présente 57 pièces dont une gamme de mobilier Lin 94 en composite végétal de lin édité par DCS (Design Composites Solutions). http://www.azambourg.fr/



Pas de commentaires client pour le moment.

Autres suggestions ( 5 autres produits de la même catégorie )

Nouveau compte S'inscrire