Art Paris 2016

Retrouvez les photographies de notre stand au salon Art Paris 2016, du 31 mars au 4 avril.

Retrouvez les photographies de notre stand au salon Art Paris 2016, du 31 mars au 4 avril.

Art Paris au Grand Palais :
Avenue Winston Churchill, 75008 Paris

Favier (Philippe)


Depuis les années 1980, Phillipe favier développe un univers singulier sans équivalent dans le monde de l'art contemporain. Inventivité et liberté caractérisent son oeuvre déplaçant les codes établis. Né à Saint-Etienne en 1957. Vit et travaille en France. Dans chacune des nombreuses périodes qui caractérisent le travail de Philippe Favier depuis une trentaine d’années, on peut apercevoir combien le recours à l’horizon semble incontournable, qu’il aliène les corps comme dans certains collages(1), qu’il dresse le portrait d’une morte asperge(2), qu’une mystérieuse architecture étale son mince silence sur plus de deux mètres(3) ou que 101 boîtes de sardines conservent leur mystère(4)… Il serait fastidieux de dresser une liste et complexe d’en extraire le sens. Depuis ses débuts, l’usage du stylo Bic en fait foi, le travail de Philippe Favier est à comprendre sous le signe de l’écriture. En 1982, il confiait qu’il lui semblait « dessiner la majuscule d’un texte à venir ». Au coeur de l’oeuvre, les pages se sont inscrites au fil des ans. En 2008, Le Grand Livre s’ouvre comme un nouveau chapitre.

Fulton (Hamish)


Hamish Fulton développe une pratique artistique centrée sur la marche et la déambulation d'un point à l'autre. Il produit a posteriori des images ou des textes retranscrivant cette expérience particulière. Hamish Fulton (né en 1946 à Londres) est un artiste britannique qui parcourt à pied le monde, 24 pays, des milliers de kilomètres, plusieurs centaines de marches. Il se définit lui-même comme étant un « artiste de la marche ». Souvent apparenté au Land art pour sa proximité avec la nature et l’échange esthétique qu’il en retire, Hamish Fulton refuse pourtant cette association. Hamish Fulton préfère se concentrer sur la marche, qu’il pratique dans la nature : ses marches sont ses œuvres, desquelles il ramène des photographies, des dessins ou encore des écrits.

Penone (Giuseppe)


Considéré depuis 1968 comme l'un des chefs de file de l'Arte Povera, Giuseppe Penone poursuit depuis une pratique artistique où l'artifice et la nature se mêlent étroitement. Il s’est fait connaître non seulement par des bronzes aux formes anthropomorphiques, mais aussi par des pièces où il intervient directement sur des végétaux. C'est notamment le cas avec la série des Arbres où, en creusant le bois d'une poutre, il retrouve le souvenir de la plante originale avec ses branches et ses noeuds. Ces dernières années, la présence humaine s'est faite plus présente dans ses sculptures, notamment par le biais de moulages de fragments de visage tels la bouche, le nez ou les oreilles.

Poirier (Anne & Patrick)


Pour Anne et Patrick Poirier, l'idée d'empreinte est constituve de leur travail artistique, travail qui ne cesse de s'intérroger sur la place de l'homme dans le monde. Anne Poirier, née en 1942 et Patrick Poirier, né en 1942. Ils vivent et travaillent à Paris et en Provence.



Weiner (Lawrence)


Considéré comme l’un des artistes conceptuels les plus radicaux de ces dernières décennies, Lawrence Weiner construit depuis la fin des années 1960 une pratique basée sur le langage perçu comme un espace autonome d’énonciation. Les phrases et sentences qu’il imagine pour les murs ou pour l’espace du livre et du poster sont de véritables « sculptures ». Lawrence Weiner considère que l’abstraction du langage ouvre par essence un espace à la fois métaphorique mais aussi réel, creusant de ce fait une sorte de disjonction dans le quotidien.

Haut de Page