Henri Matisse, La Chapelle de Vence / Soeur Jacques-Marie édition anglaise

De 1942 à 1954, sœur Jacques-Marie, initialement Monique Bourgeois, retrace sa rencontre avec Henri Matisse, laquelle donna lieu à la création de la chapelle du Rosaire, à Vence.

 

26,54 €

Henri Matisse, La Chapelle de Vence / Soeur Jacques-Marie

26,54 €

De 1942 à 1954, sœur Jacques-Marie, initialement Monique Bourgeois, retrace sa rencontre avec Henri Matisse, laquelle donna lieu à la création de la chapelle du Rosaire, à Vence.

Dernier et ultime projet de l’artiste, elle correspond à l’aboutissement de son œuvre.

Henri Matisse déclara : « cette œuvre m’a demandé quatre ans d’un travail exclusif et assidu, et elle est le résultat de toute ma vie active. Je la considère malgré toutes ses imperfections comme mon chef-d’œuvre ».
Sœur Jacques-Marie raconte l’amitié et la complicité liées avec le peintre, au fil des années, desquelles a émergé le chef-d’œuvre qu’est la chapelle du Rosaire de Vence.

Des reproductions de dessins de Matisse, des photographies d’archives inédites, accompagnés des extraits de la correspondance du peintre, ainsi qu’une préface du directeur du Château de Villeneuve (Zia Mirabdolbaghi), et de l’ancienne conservatrice du musée Matisse du Cateau-Cambrésis (Dominique Szymusiak) viennent compléter le texte.
Traduction texte Sœur Jacques-Marie : Barbara Freed

Edition anglaise

Référence 9782363061188
Nombre de pages 152
Format 20 x 25 cm
Langue Anglais
ISBN 9782363061065
Justification Relié
Technique 60 illustrations
Année de parution 2014

Matisse (Henri)


Henri Matisse est né en 1869 au Cateau-Cambresis. Il est artiste peintre, dessinateur et sculpteur. Il est d’abord formé au dessin textile à l’école Quentin de la Tour, puis il rejoint l’école des Beaux-arts de Paris en 1890, période pendant laquelle il fréquente l’atelier de Gustave Moreau. Il expose pour la première fois au Salon des Cent en 1896 ainsi qu’au Salon de la société nationale des Beaux-Arts. Après le Salon d’automne en 1905 il devient chef du file du fauvisme. Il entreprend de nombreux voyages qui seront pour lui de nombreuses sources d’inspiration l’Algérie, l’Italie, l’Allemagne, le Maroc, les États-Unis et Tahiti. A partir de 1916 il s’installe à Nice où il vivra jusqu’à sa mort en 1954. La lumière et la nature de la Cote d’azure lui inspirent des toiles colorées aux motifs décoratifs puis il se consacre exclusivement aux papiers gouachés découpés qui permettent d’allier peinture et sculpture et dont les Nus Bleus resteront les plus emblématiques.



Suggestions

Haut de Page