Créations à Sèvres depuis 1965 - vol. 1

Ces deux volumes présentent les œuvres et décors contemporains crées à la Manufacture de Sèvres par des artistes internationaux – peintres, sculpteurs, ou designers – de 1965 à aujourd’hui.

 

336,50 €

Créations à Sèvres depuis 1965 - vol. 2

336,50 €

Ces deux volumes présentent les œuvres et décors contemporains crées à la Manufacture de Sèvres par des artistes internationaux – peintres, sculpteurs, ou designers – de 1965 à aujourd’hui.
Chaque volume comporte 24 planches d'illustrations sur vélin d'Arches imprimées en phototypie et mises en couleurs au pochoir à la main par un atelier d’art. Décors et formes originaux d'artistes contemporains sont présentés dans cette suite exceptionnelle de planches rassemblées dans un étui portfolio.
Les textes comprennent, pour le volume 1 : une introduction de Georges Touzenis (Directeur de la manufacture de Sèvres 1993-2003) et pour le volume 2 : une préface de David Caméo (Directeur de la manufacture de Sèvres), avec un texte de Serge Gauthier et Tamara Préaud. Chaque volume comporte une notice documentaire sur le travail des artistes à Sèvres et les œuvres présentées.

Réalisation au pochoir par l’Atelier du Lys, Paris. Le volume 2, comporte une édition de tête accompagnée d'une estampe originale au pochoir (24 x 30 cm) de Philippe Favier, limitée à 40 exemplaires, signée et numérotée. Deux séries ont été réalisées par l'artiste, l'une numérotée de 1 à 40 et l'autre de I à XL ; les deux séries présentent une différence dans les couleurs utilisées par l'artiste (blanc et blanc/or). Le tirage de tête est attribué par ordre et selon les exemplaires disponibles de l'une ou l'autre série.

Artistes :
Volume 1 :
Alechinsky, Arp, Buraglio, Calder, Debré, Dietman, Jim Dine, Downing, Favier, Fance Franck, Gilioli, Hajdu, Matta, Morellet, Peduzzi, Penalba, Piza, Poliakoff, Saxe, Sottsass, Betty Woodman.

Volume 2 :
Agam, Geneviève Asse, M. Brétillot, Briggs, Louise Bourgeois, Calder, Convert, Gotscho, A. d’Huart, M. Karella, Lacalmontie, Lalanne, Mathieu, Aurélie Nemours, Piffaretti, Plensa, A. et P. Poirier, Renonciat, Seuphor, Sipek, Sottsass, Soulages, Zao-Wou-Ki.

Référence 2951909306
Format 24 x 30 cm
ISBN 2951909306
Tirage 500 ex.
Justification Numéroté
Technique 24 planches au pochoir Présenté dans un coffret toilé
Année de parution 2002-2003

Alechinsky (Pierre)


Peintre et graveur né en Belgique en 1927, Pierre Alechinsky vit et travaille en France, depuis 1951. De 1948 à 1951, Pierre Alechinsky adhère au mouvement Cobra, désireux de libérer l’acte artistique après les années de guerre. Pierre Alechinsky réalise la synthèse entre l’expression moderne et les techniques de calligraphie chinoise et japonaise. Dans ses œuvres parfois éclectiques (mobilier urbain, aménagement intérieur, œuvres murales…) Pierre Alechinsky utilise différents supports, comme la céramique dans les ateliers de la Fondation Maeght à Saint-Paul-de-Vence ou, depuis 1975, à la Manufacture nationale de Sèvres, pour laquelle il crée souvent des décors originaux, souvent pour les assiettes Diane.



Arp (Jean)


Né à Strasbourg en 1886, il était peintre, sculpteur et poète. Il a cofondé le mouvement Dada en 1916 à Zurich (Suisse). Il est décédé à Bâle (Suisse) en 1966.



Buraglio (Pierre)


Naissance à Charenton en 1939,  vit et travaille à Maisons-Alfort, Val-de-Marne.

Calder (Alexander)


Calder est né en 1898 en Pennsylvanie dans une famille d’artistes. Artiste ingénieur, bricoleur de génie, il mettra au point les mécanismes les plus astucieux pour animer ses créations, en particulier ses mobiles. En 1923, Calder décide de se consacrer entièrement à l’art. Il étudie la peinture et le dessin. Ce que Calder cherche à capter et à transmettre dans ses croquis exécutés sur le vif et pleins d’humour, c’est l’émotion qu’il ressent face à la nature. Son dessin, à la fois descriptif et abstrait, traduit en quelques traits l’expression et le mouvement de l’animal. Il annonce ses futures sculptures en fil de fer. Dans les années 1930, Calder arrive à Paris et y rencontre tous les artistes de l’avant-garde internationale. Il se tourne alors vers l’abstraction.

Debré (Olivier)


Né en 1920 et décédé en 1999 à Paris. Il était un peintre de renommée internationale. Il a aussi été sculpteur et illustrateur d'ouvrages de Francis Ponge, Michel Déon, Julien Gracq...

Dietman (Erik)


Né à Konkoping (Suède) en 1937 et décédé à Paris en 2002. Il était peintre, sculpteur et dessinateur.

Dine (Jim)


Jim Dine est né en 1935 à Cincinnatti (Ohio, Etats-Unis). Jim Dine est un représentant du pop-art américain.

Downing (Joe)


Joe Downing est né en 1925 à Tompkinsville (Kentucky, Etats-Unis) et mort en 2007 à Ménerbes (Vaucluse). Joe Downing était un peintre.

Favier (Philippe)


Depuis les années 1980, Phillipe favier développe un univers singulier sans équivalent dans le monde de l'art contemporain. Inventivité et liberté caractérisent son oeuvre déplaçant les codes établis. Né à Saint-Etienne en 1957. Vit et travaille en France. Dans chacune des nombreuses périodes qui caractérisent le travail de Philippe Favier depuis une trentaine d’années, on peut apercevoir combien le recours à l’horizon semble incontournable, qu’il aliène les corps comme dans certains collages(1), qu’il dresse le portrait d’une morte asperge(2), qu’une mystérieuse architecture étale son mince silence sur plus de deux mètres(3) ou que 101 boîtes de sardines conservent leur mystère(4)… Il serait fastidieux de dresser une liste et complexe d’en extraire le sens. Depuis ses débuts, l’usage du stylo Bic en fait foi, le travail de Philippe Favier est à comprendre sous le signe de l’écriture. En 1982, il confiait qu’il lui semblait « dessiner la majuscule d’un texte à venir ». Au coeur de l’oeuvre, les pages se sont inscrites au fil des ans. En 2008, Le Grand Livre s’ouvre comme un nouveau chapitre.

Franck (Fance)


Fance Franck est née en 1931 à Montgomery (Alabama, Etats-Unis). Fance Franck est décédée en 2008 à Paris. Fance Franck rencontre la céramiste Francine Del Pierre en 1956, dont elle reprend l'atelier à sa mort en 1968.

Gilioli (Émile)


Émile Gilioli, né le 10 juin 1911 à Paris et mort le 19 janvier 1977 à Paris, est un sculpteur français. Émile Gilioli est un des représentants de la sculpture abstraite française des années 1950.

Hajdu (Étienne)




Matta (Roberto)




Morellet (François)


Né en 1926, il se marie en 1946. Entre 1944 et 1949, il fut peintre figuratif, industriel de 1948 à 1975. Il est membre du G.R.A.V. entre 1960 et 1968. Depuis 1950, il est peintre abstrait.

Peduzzi (Richard)




Piza




Poliakoff (Serge)




Saxe (Adrian)




Sottsass (Ettore)


Ettore Sottsass est né en 1917 à Innsbruck, en Autriche. Il vit en Italie, où il obtient un diplôme d’architecture à l’Ecole polytechnique de Turin et pratique, en parallèle, la peinture. En 1947, il réalise des décors et des costumes de théâtre, collabore à divers projets d’architecture en Italie, notamment dans le cadre du plan Marshall, puis ouvre sa première agence. Il devient consultant chez Olivetti et participe ainsi à la création du premier ordinateur italien, Elea 9003. Il crée plusieurs prototypes de mobiliers pour Poltronova. En 1960, il ouvre son propre bureau de design, le studio Ricerche Design. Dans les années 60, outre des aménagements d’espaces et la création d’objets pour Alessi, un voyage en Orient lui inspire ses premières créations en céramique, les Céramiques des ténèbres, les Céramiques à Shiva, puis celles pour Montelupo. En 1973, Sottsass conçoit l’exposition internationale de design industriel et se rapproche d’autres créateurs comme Andrea Branzi. Il rejoint le studio Alchimia, avant de fonder en 1980 le groupe Memphis, représentatif d’un « nouveau design » caractérisé par des formes simples, l’emploi de couleurs primaires et l’association de matériaux multiples. Les meubles, lampes, tissus et objets ainsi créés rompent avec l’uniformité et la standardisation de la production industrielle. A partir de 1985, il se consacre exclusivement à l’agence Sottsass Associati, qu’il a créée quatre ans plus tôt, et au design pour des sociétés (Apple, Siemens, Philips…) ainsi qu’à la conception architecturale d’édifices, de magasins et de maisons particulières. Le Centre Pompidou lui a consacré en 1994 une rétrospective, où l’on découvre, entre autres, les quatorze vases qu’il vient juste de créer à la Manufacture nationale de Sèvres. Dialogue d’une grande qualité entre l’institution et le designer, qui se prolonge aujourd’hui, en 2006, avec une nouvelle série, composée de divers vases, d’une coupe et d’un surtout. « Il n’a cessé d’affirmer que la vie l’intéressait plus que le design ou que l’architecture, car c’est un espace sans fin de curiosité […] » et que « son seul intérêt résidait dans l’aporie […] » (in Intramuros, n° 54, 1994). http://www.sottsass.it/



Woodman (Betty)




Suggestions

Haut de Page