La Tourette, Modulations

La Tourette, Modulations

30,00 €
TTC

En résidence au couvent de La Tourette, œuvre majeure de Le Corbusier, le photographe George Dupin livre un ensemble de clichés inédits, fruit d’une traversée personnelle du couvent.

Quantité

En résidence au couvent de La Tourette, œuvre majeure de Le Corbusier, le photographe George Dupin livre un ensemble de clichés inédits, fruit d’une traversée personnelle du couvent. Disciple de Lucien Hervé (photographe aux côtés de Le Corbusier), George Dupin propose une vision du couvent dévoilant vues d’ensemble et détails originaux (mobilier, atrium, couloirs…).

A cette occasion également, les œuvres d’Alan Charlton, artiste invité à La Tourette, sont exposées dans le couvent, dans le cadre de la Biennale d’art contemporain de Lyon qui se déroule du 10 septembre au 18 novembre 2011.
Un dialogue silencieux s’établit entre l’œuvre de l’architecte et celle de l’artiste.

9782363060099

Fiche technique

Nombre de pages
112
Format
24 x 30 cm
ISBN
9782363060099
Année de parution
2011

Charlton (Alan)


Depuis le début des années 1970, Alan Charlton affirme son intérêt pour l'art minimal dont il est le principal représentant en Grande-Bretagne. De formes simples, toutes ses toiles sont des monochromes de différents gris et leur représentation est étudiée en fonction de l'espace d'exposition. Alan Charlton est né à Sheffield en 1948. Il vit et travaille à Hattfield près de Londres. Alan Charlton a suivi des cours de peinture à la Sheffield School of Art, à la Camberwell School of Art de Londres et à la Royal Academy de Londres. L'artiste Alan Charlton réalise ses premiers tableaux gris vers 1968, pendant ses études à la Royal Academy, et les expose pour la première fois chez Konrad Fischer à Düsseldorf et chez Nigel Greenwood à Londres. En 2011, Alan Charlton réalise avec Bernard Chauveau Editeur une sérigraphie en édition limitée à 35 exemplaires, signés et numérotés.

Dupin (George)


George Dupin, né en 1966, vit et travaille à Paris. Titulaire en 1990 d’un diplôme national supérieur d’expression plastique, George Dupin a poursuivi sa formation à l’Institut des hautes études en arts plastiques. George Dupin mène ses recherches selon deux axes : d’une part une démarche photographique ayant pour objet la description des nouveaux sujets contemporains, et d’autre part une réflexion sur les modalités et les lieux de présentation de l’art. Depuis 1996, le travail de George Dupin a pour objet les mécanismes contemporains régissant les villes modernes, comme Dubaï, Jérusalem, Pékin, Hérouville-Saint-Clair, Marne-la-Vallée, São Paulo… À l’inverse d’Eugène Atget et de sa nostalgie pour un Paris disparaissant sous les nouvelles artères créées par Haussmann, les images de George Dupin tentent de pointer l’émergence de nouvelles formes. Ce n’est pas la modernité d’un regard que George Dupin met en place, mais bien la volonté de se confronter à la modernité du monde. Cette attention au monde s’appuie essentiellement sur les architectures, les fonctionnements urbains et le chaos résultant de la surpopulation mondiale.



Molnár (Vera)


1924 Naissance, le 5 janvier, de Vera Gács à Budapest (Hongrie).
1942-1947 Études de peinture, histoire de l’art et esthétique à l’École des beaux-arts de Budapest, aux côtés de Ferenc [François] Molnar, Judit Reigl, Marta Pan, Simon Hantaï ; diplôme de professeur d’histoire de l’art et d’esthétique.
1952 Participation à une première exposition collective à la galerie Bourlaouën, Nantes.
1957 Rencontre de Jesús Rafael Soto et François Morellet.
1960 Participe à l’exposition collective Konkrete Kunst organisée par Max Bill à Zurich ; devient membre du Centre de recherche d’art visuel (CRAV).
1967 Cofondatrice du groupe Art et informatique à l’Institut d’esthétique et des sciences de l’art, à Paris.
1968 Premiers travaux réalisés avec l’aide d’un ordinateur ; voyage aux États-Unis.
1973 Participation à la première exposition internationale d’art numérique à Paris.
1974 Mise au point, avec François Molnar, du programme numérique MolnArt.
1975 Devient membre de l’Atelier de recherches techniques avancées (ARTA), Centre Pompidou, Paris.
1976 Première exposition personnelle à la Gallery Polytechnic of Central London, Londres.
1979 Première exposition personnelle en France à l’Atelier de recherche esthétique, Caen.
1980 Publication du premier « livrimage », Un pour cent de désordre.
1985-1990 Enseigne à l’UER Arts plastiques et Sciences de l’art, université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne.
1990 Première installation, Hommage à Dürer, Stiftung für Konkrete Kunst, Reutlingen.
1993 Décès de François Molnar ; exposition avec Gottfried Honegger, La Quadrature de l’art, Cloître du CRDP Poitou-Charentes, Poitiers.
1999 Exposition monographique au Crédac, Ivry-sur-Seine.
2001 Exposition monographique au musée de Grenoble.
2004 Exposition rétrospective au Wilhelm-Hack-Museum, à Ludwigshafen.
2006 Exposition rétrospective à la Kunsthalle de Brême.
2009 Participation à l’exposition collective Les Pionniers du numérique, Victoria and Albert Museum, Londres.
2010 Participation à l’exposition collective On Line: Drawing Through the Twentieth Century au MoMA, New York.
2012 Exposition rétrospective au musée des Beaux-Arts de Rouen et au Centre d’art contemporain de Saint-Pierre-de-Varengeville.
2013 Participation à l’exposition collective Dynamo (avec Agam, Calder, Cruz-Diez, Kapoor, Le Parc, Morellet, Soto) au Grand Palais, Paris.
2017 Participation à l’exposition collective Thinking Machines, Art and Design in the Computer Age, 1959-1989 au MoMA, New York.
2018 Prix d’honneur AWARE ; exposition monographique au musée des Beaux-Arts de Caen.
2019 Exposition « Code and Algorithm. Hommage à Véra Molnar » au musée Vasarely de Budapest.
2020 Exposition « Disorder in Order » organisée au Kiscelli Múzeum de Budapest.
2021 Exposition « Pas froid aux yeux » a lieu à l’Espace de l’Art Concret de Mouans-Sartoux, puis au musée des Beaux-Arts de Rennes ; exposition « Elles font l’abstraction » au Centre George Pompidou de Paris présente des travaux de Véra Molnar.
2022 Exposition collective « The Milk of Dreams » dans le cadre de la 59e Biennale de Venise ; premier NFT « 2% de désordre en coopération » 2023 Exposition « Code: Art Enters the Computer Age » au Los Angeles County Museum of Art ; festival « Moviment », exposition des journaux intimes au Centre Georges Pompidou de Paris ; lancement de la série NFT « Thème et variations »
En cours : Réalisation de vitraux et d’une tapisserie pour l’abbaye de Lérins (06).



Tyson (Ian)


1933 Naissance à Wallasey, Cheshire, Grande-Bretagne. Études à la Birkenhead School of Fine Art et à la Royal Academy Schools à Londres. Vit et travaille à Saint-Roman-de-Malegarde, Vaucluse. Commandes 2006 Sculpture monumentale, Sainsbury Centre for Visual Arts, University of East Anglia, Norwich, UK. 2005 Sculpture monumentale, domaine de Mourchon, Séguret, Vaucluse. Expositions personnelles (sélection) 2009 « Sculptures et dessins 2004-2009 », espace Non-Objectif Sud, Tulette, Drôme. Maison Dilman, Saint-Roman-de-Malegarde, Vaucluse. Galerie Artrium, Genève, Suisse. « Maquettes, dessins et estampes », Chapelle des Pénitents, Piolenc, Vaucluse. 2007 Art Around the Book Gallery, San Diego, USA. « Sculptures et dessins muraux », Galerie Éric Linard, La Garde-Adhémar, Drôme. 2006 Sainsbury Centre for Visual Arts, University of East Anglia, Norwich, UK. « Sculptures », Eagle Gallery, Londres. 2005 School of Art, Media and Design, University of the West of England, Bristol, UK. Domaine de Mourchon, Séguret, Vaucluse. « En compagnie, Livres d’artiste et estampes », espace L’ami Voyage, Avignon, Vaucluse. 2004 « Rétrospective de livres d’artiste », Mandeville Special Collections Library, université de Californie, San Diego, USA. « Sculptures and Books », Eagle Gallery, Londres. 2003 Galerie Éric Linard, Drôme. 2002 Backroom Gallery, Londres. 2000 « On The Threshold », Fitzwilliam Museum, Cambridge, UK. 1999 « Fry Building » University of East Anglia, Norwich, UK.

Pas de commentaires client pour le moment.

Vous pourriez aussi aimer

Nouveau compte S'inscrire