Laure Albin Guillot. Artisane d'art de la photographie

Laure Albin Guillot est le 3e titre de La Collection du Parc, coédité avec la Fondation nationale pour les arts graphique et plastiques (FNAGP), après Grégoire Korganow et Dalila Alaoui.

 

7,58 €

Laure Albin Guillot (Paris, 1879-1962), un « nom sonore qui devait devenir fameux », peut-on lire au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Le paysage photographique français de ce milieu de siècle est en effet singulièrement marqué par la signature et par l’aura de cette artiste qui, de son vivant, fut certainement la plus exposée et reconnue.
À la suite de l’exposition présentée en 2013 au musée du Jeu de Paume, grande rétrospective de plus de 200 oeuvres, la Maison Nationale des Artistes (MNA) présente à compter de septembre 2018 un ensemble inédits et originaux de photographies qui viendront éclairer la personnalité de cette artiste dont le travail complexe et controversé reste à découvrir.

Référence Laure Albin Guillot
Nombre de pages 48
Format 14 x 20,5 cm
ISBN 978-2-36306-252-9
Année de parution 2018

Albin Guillot (Laure)


Laure Albin Guillot (1879-1962) fait ses débuts dans la première moitié des années 1920 avec des portraits et des photographies de mode. L’univers des arts décoratifs et de la mode seront aussi des territoires de créations et d’expérimentation. Mais c’est particulièrement dans l’exercice du nu qu’elle privilégie la maîtrise de la forme sur l’inspiration, la quête d’une pureté poétique et une dématérialisation du corps par la puissance de l’esprit ; ses nus sont construits par la lumière, ils tendent vers l’idéal. Si son esthétique classique et son lyrisme symbolique l’éloignent des pratiques avant-gardistes de nombre de ses contemporains, l’influence de son travail et surtout son activisme institutionnel ont néanmoins marqué le milieu de la photographie française de toute une époque.



Suggestions

Haut de Page