Roman Opalka

Conçu entièrement par Roman Opalka, ce multiple photographique, le seul du vivant de l’artiste, rassemble 50 autoportraits choisis par lui, couvrant la période de 1972 à 2009.

 

Né en 1931, Roman Opalka est l’une des figures majeures de la scène artistique de la seconde moitié du XXe siècle. À partir de 1965, il décide de couvrir chacune des toiles qu’il réalise d’une suite de nombres se poursuivant d’œuvre en œuvre (chaque toile devenant un Détail, simple élément d’un projet infini et dont la conclusion ne peut être que la mort de l’artiste). Initialement inscrit en blanc sur fond noir, le fond commence à s’éclaircir en 1972 pour lentement tendre vers le blanc. Ce flux, cette temporalité, cette façon d’inscrire l’écoulement du temps vécu s’accompagne d’un protocole immuable. Chaque séance donne lieu à la récitation des nombres en polonais (sa langue natale) et la réalisation d’un autoportrait photographique en noir et blanc. Ces derniers, cadrés sur son visage, se veulent le plus neutre possible, le plus objectif.

Le travail photographique systématique de Roman Opalka est une composante essentielle d’une démarche qui, depuis près de quarante ans, est unique et sans compromis. C’est cette partie de l’œuvre, sans doute moins connue que l’activité picturale, mais tout aussi fondamentale, qui est au cœur de l’ouvrage publié.

Conçu directement par Roman Opalka, ce livre de création se veut une extension directe du protocole de l’artiste, cette fois centré sur sa pratique photographique. Symptomatique de la posture de l’artiste face au temps, l’ouvrage rassemble 50 autoportraits, choisis par Roman Opalka, couvrant la période de 1972 à nos jours, exceptionnellement reproduits pour l’occasion. Chaque portrait est imprimé en bichromie sur une double page avec en regard le nombre auquel il correspond. L’ensemble est complété par le texte fondateur de sa pratique « Statement d’Opalka 1972 ». Ce dernier est reproduit dans ce livre dans sa version manuscrite originale, signé dans la page, ainsi que traduit en français et en anglais.

Le livre est présenté dans une boîte spécialement réalisée à cet effet. Cette édition est limitée et numérotée à 298 exemplaires.

Acquisition : Musée Nicéphore-Niepce, Chalon-sur-Saône ; musée des des baeux-arts de Nantes et de Zug (Suisse).

Référence 9782915837377
Format 24 x 30 cm
ISBN 9782915837377
Tirage 298 ex.
Justification Numérotés et signés
Technique 50 autoportraits présentés ans un coffret
Année de parution 2008

Opalka (Roman)


De 1965 à 2011, Roman Opalka poursuit une oeuvre unique composée de dizaines de toiles : sur chacune d'elles, l'artiste reporte méticuleusement en blanc une série de chiffres qui se suivent. L'artiste, décédé en 2011, était arrivé aux alentours des six millions. Comprendre les multiples dimensions du temps, montrer qu'une pratique artistique peut justement avoir pour but de donner une représentation plastique de la vie qui lentement s'écoule, égrenant les jours, les heures et secondes, tels sont les principes de l'art de Roman Opalka. Depuis 1965 cet artiste polonais poursuit une œuvre unique composée de dizaines de toiles. Sur chacune, l'artiste reporte méticuleusement en blanc une série de chiffres qui se suivent. Débuté en 1965 avec le nombre 1, l'homme arrive de nos jours dans les parages des six millions. Chaque toile constitue donc un détail d'un ensemble qui couvre sa vie entière et qui prendra définitivement fin avec sa mort. Le protocole mis en place par Roman Opalka s'accompagne de diverses procédures. L'une consiste à réciter les chiffres en polonais au fur et à mesure qu'ils sont reportés sur la toile. Une autre consiste à réaliser un autoportrait photographique à la clôture de chaque séance de travail. La photographie devient alors un document, une sorte de vérification par l'image enregistrée de ce temps qui passe marquant insidieusement le visage. http://www.opalka1965.com/fr/index_fr.php

Suggestions

Haut de Page