Walid Raad - Préface à la Troisième Edition

À l’occasion de l’ouverture des nouveaux espaces consacrés au Département des Arts de l’Islam, le musée du Louvre invite Walid Raad et lui donne une « carte blanche ».

 

23,70 €

À l’occasion de l’ouverture des nouveaux espaces consacrés au Département des Arts de l’Islam inaugurés fin septembre 2012, le musée du Louvre invite l’artiste Walid Raad et lui donne une « carte blanche » sur trois années consécutives.

L’exposition de Walid Raad, Préface à la Première Édition, et la publication qui paraît conjointement, Préface à la Troisième Édition, réalisée avec l’artiste, constituent le premier volet de cette collaboration.
Au Louvre, Walid Raad approche pour la première fois les « arts de l’Islam », dont le concept remonte au XIXe siècle, date de la formation des collections publiques d’art islamique. En concevant une exposition, un projet éditorial et une série de débats, il engage le dialogue avec tout ce qui est en jeu dans la réouverture du département : l’histoire des collections et leur documentation scientifique et muséale, le design architectural et muséographique, et enfin la dimension institutionnelle du projet.

Le livre Préface à la Troisième Édition accompagnant cet événement a été conçu par l’artiste comme une composante artistique à part entière du projet. Il se concentre sur les oeuvres du département des Arts de l’Islam, récemment photographiées par le photographe Hughes Dubois. Walid Raad a créé à partir de ce corpus d’images des visions dérivées, comme un inventaire personnel des objets de la collection.
Cette édition d’artiste se présente sous la forme de 28 planches (20 x 27 cm) rassemblées dans un portfolio à rabats imaginé par l’artiste.

Référence 9782363060754
Format 20 x 27 cm
Langue Texte français / anglais / arabe
ISBN 9782363060754
Tirage 2000 ex.
Technique 28 illustrations reproduites sur papier brillant 250g/m² Coédition Bernard Chauveau Éditeur / Musée du Louvre
Année de parution 2013

Raad (Walid)


Artiste né en 1967 à Chbanieh (Liban), Walid Raad vit et travaille principalement à New York, où il est Professeur à l’école d’art The Cooper Union. Son oeuvre passe par des pratiques et des dispositifs singuliers convoquant une variété de techniques et de formats : texte, photographie, film, édition, installation, performance. De 1989 à 2004, il a développé le projet The Atlas Group, sur l’histoire contemporaine du Liban : une collection d’archives existant sous forme de fiction. Walid Raad poursuit actuellement les projets : Scratching on Things I Could Disavow: A History of Art in the Arab World, et Sweet Talk: Commissions (Beirut). Parmi ses publications : The Truth Will Be Known When The Last Witness Is Dead ; My Neck Is Thinner Than A Hair ; Let’s Be Honest, The Weather Helped, et Scratching on Things I Could Disavow. Les oeuvres de Walid Raad ont été présentées, en particulier, dans les institutions suivantes : Kunsthalle Zurich, The Whitechapel Art Gallery (Londres), Festival d’Automne, Kunsten Festival des Arts (Bruxelles), Documenta 11 et 13 (Kassel, Allemagne), Biennale de Venise, Hamburger Bahnhof (Berlin), Homeworks (Beyrouth), et dans de nombreux autres musées et lieux en Europe, au Moyen-Orient et aux États-Unis. L’artiste a reçu plusieurs prix : Hasselblad Award (2011), Guggenheim Fellowship (2009), Alpert Award in Visual Arts (2007), Deutsche Börse Photography Prize (2007) et Camera Austria Award (2005).

Suggestions

Haut de Page