Organismes et Fantasma / Lionel Sabatté

Exposition de l'artiste Lionel Sabatté du 25 septembre au 6 novembre 2021. 

Vernissage le 25 septembre de 18 h à 21 h. 

Pour plus d'informations, contactez-nous

Travailler la matière même, penser son épaisseur, récolter ce qu’elle offre avec son lot d’imprévus. Glaner à travers le monde mille éléments et les transformer en représentations, conduire ces mêmes éléments à interagir, à dialoguer, à se métamorphoser comme pour mieux révéler l’incroyable variété du vivant. Poussières, rebuts, fragments, pigments improbables, fils, sont tous la chair même des peintures, dessins, sculptures ou reliefs de Lionel Sabatté. Et à chaque fois cette même idée, mettre la représentation au péril d’elle-même comme pour mieux indiquer que ce qui est à voir n’est qu’une simple étape dans le lent processus de germination du vivant. Alors le spectateur peut bien y voir un bestiaire hybride fait d’oiseaux, d’ours, d’anguilles, de loups, de monstres délicats qui ensemble expose leurs chairs et leurs squelettes, leurs fluides et leurs apparences. Il y a chez Lionel Sabatté un refus des évidences, une tendresse pour l’incertain conduisant à un mélange unique entre minéral, animal et organique. Il y a ici des rejets, des rebuts, des résidus, mais surtout de la renaissance et une forme de réincarnation perceptible dans l’élégance du trait, des couleurs, des matières. 

On retrouve cette force dans son dernier travail réalisé en février et en avril 2021 lors d’une résidence à Urdla à Villeurbanne, lieu destiné à la gravure et qui est largement présenté dans cette exposition. Comme à son habitude, Lionel Sabatté s’est emparé des techniques pour mieux les plier à son monde fait de métamorphoses et de mise en suspens. Tout part d’un trait, et de cette envie de laisser émerger un être, une plante... Comme à son habitude, l’artiste y tord les conventions, prenant une vieille plaque de zinc du toit de son atelier comme fond, s’amusant à perturber les techniques, à les contraindre pour mieux entrer dans un monde où tout devient possible par le geste expérimental. L’artiste se laisse prendre au jeu, évacuant la possibilité de reconduire son geste, de renouveler un rendu. Plaques, papiers, rebuts textiles, le tout superposé, repositionné, pressé, rehaussé par d’autres encres, d’autres traits puis de nouveau pressé et enfin rehaussé à la main dans son l’atelier parisien, à distance du lieu des premières expérimentations. Autant dire que chaque œuvre est totalement unique, enluminée par des traits virevoltants mais précis, par des encres sourdes, couleurs de la terre et de l’humus. Dans ces monotypes de petites ou grandes dimensions, le regard est ensuite libre d’y percevoir l’apparition de chimères ou de glyphes, d’y voir un bestiaire d’animaux issus des abysses ou de nos rêves, voire dans certains cas un simple profil humain noyé dans un maelstrom de matières. Rarement Lionel Sabatté n’aura à ce point entremêlé le merveilleux et la délicate apparitions des formes du vivant. 

L’exposition personnelle de Lionel Sabatté « Organismes et Fantasma » du 25 septembre au 6 novembre 2021 à la galerie sera également l’occasion de présenter une nouvelle production spectaculaire de l’artiste magnifiant avec des oxydes, une de ses photographies de sous-bois sérigraphiée sur une plaque en métal.

Sabatté (Lionel)


Diplômé de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris en 2003, Lionel Sabatté a reçu plusieurs prix artistiques tel que le prix de Peinture de la Fondation Del Luca en 2019, le Prix des Amis de la Maison Rouge qui lui a permis de produire une œuvre, présentée au sein du patio de la fondation en 2018, le Prix Drawing Now en 2017 et a reçu le Prix Yishu 8 de Pékin en 2011.

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions monographiques en France comme à l’étranger, intégrant plusieurs collections institutionnelles. La sphère du vivant ainsi que les transformations de la matière dues au passage du temps se retrouvent au cœur du travail de Lionel Sabatté. L’artiste entame depuis plusieurs années un processus de récolte de matériaux qui portent en eux la trace d’un vécu : poussière, cendre, charbon, peaux mortes, souches d’arbres... Ces éléments sont combinés de manière inattendue et les œuvres ainsi créées portent en elles à la fois une délicatesse mais aussi une « inquiétante étrangeté », donnant vie à un bestiaire hybride dans lequel des créatures des profondeurs abyssales côtoient des petits oiseaux des îles oxydés, des ours, des loups, des émeus, des chouettes, mais aussi des licornes … Pratiquant à la fois la peinture, le dessin et la sculpture, Lionel Sabatté tâche de faire dialoguer l’ensemble de ses œuvres dans une interconnexion permanente. Ses recherches sur le minéral, l’animal, l’organique en somme, donne lieu à des œuvres poétiques, sensibles, troublantes et qui participent à une réflexion globale sur notre condition et la place que nous occupons dans notre environnement. 



Pas de commentaires client pour le moment.

Vous pourriez aussi aimer

Autres suggestions ( 4 autres produits de la même catégorie )

Nouveau compte S'inscrire